Saint-Étienne 1780-1856, r/évolutions

Les deux musées de la Ville de Saint-Étienne, Couriot - Musée de la mine et le musée d’Art et d’Industrie, nouvellement associés au sein d’un même pôle muséal, présentent chacun deux faces complémentaires pour saisir l’ensemble de la période de la première révolution industrielle. Du 21 octobre au 11 juin 2023, ces deux institutions présenteront une exposition conjointe pour découvrir et mettre en évidence son importance tant au niveau local que national : "Saint-Étienne 1780-1856, r/évolutions".
 

Entre 1780 et 1856, la France vit dans un climat d’instabilité qui voit la fin de l’Ancien Régime, la Révolution française, le Premier Empire, la Restauration, la révolution de 1830, la révolution de 1848 et l’institution du Second Empire. Malgré cette instabilité constante, l’exposition montrera que la Nation va s’engager dans une série de mutations entre un « avant » (fin de l’Ancien Régime/Révolution/Empire) et un « après » (Restauration au tout début du Second Empire).

L’exposition mettra en évidence les permanences comme les nouveautés de cette période, moins comme une révolution que comme un ensemble de faits qui installent des r/évolutions. Traitant chacun trois thématiques, les deux musées raconteront comment la ville de Saint-Étienne est alors le lieu de tous les possibles. Véritable far-west français, le territoire est le creuset de cette mutation qui va faire entrer la France dans la modernité grâce notamment au grand capital parisien venu investir dans la sidérurgie, la mine ou le chemin de fer.

Cette période fait place à un véritable tournant dans la société, sous plusieurs aspects traités dans l’exposition : de l’émergence de la figure de l’ouvrier en passant par la circulation des biens, ou encore le développement des équipements culturels dans une société embourgeoisée. C’est à ce moment que naissent également les grands concepts avec lesquels nous vivons encore et que la crise de l’anthropocène et l’évolution de la société déconstruisent peu à peu : l’idée d’un progrès positif, le capitalisme, les régulations de l’État, la conscience de l’individu et sa construction sociale...

En vous déplaçant sur les deux sites, vous pourrez appréhender la révolution industrielle grâce à des cartographies évolutives immersives ainsi qu’une chronologie/timeline à plusieurs échelles (mondiale, nationale, locale, individuelle), qui repositionneront dans l’histoire du territoire et de la nation les événements évoqués dans les textes et par les objets. Modèles réduits de machines à vapeur, tableaux de fleurs et portaits, médailles, échantillons techniques, maquettes de locomotives, objets du quotidien et énormes blocs de charbon sortiront des réserves pour la première fois pour vous être présentés. Aux collections des musées s’ajouteront également de nombreux prêts de particuliers et d’institutions pour vous plonger dans l’époque.

Un pass «r/évolutions» vous offrira la possibilité de visiter les deux sites sur la durée de l’exposition.

 

Parcours du musée

Découvrez les trois parcours :