Manufacture Giron, vue cavalière

Textile
Gouache noire et blanche sur deux papiers velins, par G. Leroux, entre 1867 et 1875.

Cette vue cavalière représente l'usine construite par Marcellin et Antoine Giron pour la fabrication du ruban velours, double-pièce, puis des étoffes velours.

Cette opération fut financée grâce à un capital amassé depuis 50 ans dans la fabrique stéphanoise. L'échelle très importante de l'installation s'explique par une volonté constante comme chez la plupart des grands fabricants d'entreprendre, d'innover et d'étendre leur production.

Ils furent les premiers fabricants à adopter le travail en usine dans la ville même de Saint-Etienne. La fabrication en usine est possible pour les étoffes teintes en pièces que l'on peut stocker au contraire des nouveautés que l'on confie aux ateliers à domicile.

Manufacture Giron, vue cavalière Gouache noire et blanche sur deux papiers velins, par G. Leroux

Parcours du musée

Découvrez les trois parcours :

ÉVÈNEMENTS ASSOCIÉS

Armes, Design, Cycles, Textile, Arts décoratifs, Patrimoine industriel et commercial stéphanois 22.07.2017
Dans un site exceptionnel, ce grand musée en cœur de ville, vous emmène à la découverte de trois collections d’envergure nationale et internationale : armes, cycles et rubans.
Armes, Design, Cycles, Textile, Arts décoratifs, Patrimoine industriel et commercial stéphanois 23.07.2017
Dans un site exceptionnel, ce grand musée en cœur de ville, vous emmène à la découverte de trois collections d’envergure nationale et internationale : armes, cycles et rubans.
Armes, Design, Cycles, Textile, Arts décoratifs, Patrimoine industriel et commercial stéphanois 24.07.2017
Dans un site exceptionnel, ce grand musée en cœur de ville, vous emmène à la découverte de trois collections d’envergure nationale et internationale : armes, cycles et rubans.
Textile 27.07.2017
Les vers à soie à la loupe ! Découverte des phases successives du cycle de développement du Bombyx Nistari, au sein de notre élevage. Les enfants les nourrissent et nous tentons même le dévidage d’un...